• Six mois de sursis pour syndicalisme ? Restons unis face à la répression !

    publié le 17 juin 2009

    La presse n'a pas manqué de noter que le procès du 10 Juin de nos camarades Alexandre et Tayeb a été l'occasion de démonter point par point le dossier d'accusation particulièrement vide qui avait été établi contre eux. Mis à part des contradictions flagrantes, on y trouve absolument rien de consistant, et certainement pas d'éléments qui pourraient arracher une quelconque conviction que nos camarades sont les auteurs des faits qu'on leur reproche.

    À l'inverse, l'ensemble des témoignages des étudiants, personnels et enseignants qui étaient présents, tant sur le site de l'Université que sur les lieux des arrestations, démontrent l'inverse; tandis qu'aucun étudiant ni aucun administratif n'a témoigné contre eux. Il ne manque pourtant pas de réactionnaires qui seraient prêts à tout pour nuire à notre organisation. S'ils en avaient eu l'occasion, pourquoi s'en seraient-ils privés ?

    Pourtant, en dépit de l'ensemble des éléments produits par la défense, le procureur de la République, représentant direct du gouvernement, s'est permis de requérir des peines de prison avec sursis, dont une de six mois, contre nos camarades ! Durant le procès, à aucun moment, les inculpés n'ont accusé le parquet de partialité politique. Pourtant le procureur a adopté une attitude défensive, passant la moitié de son réquisitoire à jurer qu'il était impartial et à se défendre de tout parti pris de ce type.

    Il ne fait aucun doute que cette réquisition du ministère public est purement et simplement politique, et ne correspond en rien à la prétendue « défense des intérêts de la société » ni à l'application du droit, qui plaide sans ambigüité pour la relaxe !

    Alors que les liquidateurs de l'éducation et les voyous de la finance qui volent chaque jour des millions extorqués sur l'exploitation du travail d'autrui courent toujours; ce sont les syndicalistes
    et tous ceux qui luttent qui sont visés par la répression de l'appareil d'Etat !

    La Fédération Syndicale Étudiante appelle les étudiants et l'opinion démocratique à rester vigilants sur le sort de nos deux camarades. Nous remercions les organisations qui nous ont apporté leur soutien, et appelons les organisations progressistes à s'unir largement face aux menaces qui pèsent sur nos libertés. Le jugement de nos camarades sera rendu le 1er Juillet. Nous appelons à être présents ce jour là.


    Relaxe pour Alexandre et Tayeb !
    Tous unis contre la répression !

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :