• Martin Hirsh, Haut commissaire à la jeunesse : une fausse « solution » pour de vrais problèmes !

    publié le 12 janvier 2009

    Le président de la République, Nicolas Sarkozy, vient d'annoncer aujourd'hui lors d'un discours à Saint-Lô la création d'un haut commissariat à la jeunesse. Martin Hirsh est désignée à la présidence de cette nouvelle instance.

    Encore une fois, Nicolas Sarkozy multiplie les effets d'annonce démagogiques relayés par les médias qui se gargarise d'un non événement. Ce n'est pas la création d'un haut commissaire à la jeunesse qui nous fera oublier la politique offensive contre les enfants issus des classes populaires notamment en matière d'éducation. 

    Cependant, la logique de cette manœuvre ne doit pas nous échapper : faire croire que l'enjeu est un enjeu générationnel alors même que les attaques qu'ils portent sont des attaques de classe contre une autre ! La paupérisation du milieu étudiant, le chômage massif (20% de chômage pour les 15-25 ans) ne touchent pas tout le monde de manière uniforme et les chiffres parlent d'eux mêmes. En effet, les enfants d'ouvriers ont 7 fois de chances d'accéder à l'université que les enfants de cadres et les étudiants qui travaillent voient leurs chances de réussir diminuer comme peau de chagrin. 

    La Fédération Syndicale Étudiante refuse de faire de la jeunesse une classe en soi et de parler de salaire étudiant ou d'allocation de la jeunesse versés à tous de manière uniforme. Nous revendiquons la gestion de l'aide sociale par et pour les étudiants et les travailleurs. C'est ce que nous appelons la « Garantie Sociale Etudiante ». Il s'agit de garantir le droit à l'enseignement supérieur sans aider tous les étudiants de manière uniforme, mais de le faire selon leurs besoins.

    Contre la démagogie et les effets d'annonce !
    Pour une fac ouverte aux enfants d'ouvriers !

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :