• Le gouvernement annonce des pseudos reculs, avançons vers une fac ouverte aux enfants d'ouvriers !

    publié le 06 mars 2009

    Depuis plus d'un mois, la mobilisation des étudiants, des enseignants chercheurs et des personnels BIATOSS se poursuit. Aujourd'hui, la lutte continue et ne cesse de prendre de l'ampleur. En effet, jeudi 5 mars, ce sont près de 50.000 personnes qui ont manifesté pour exiger, notamment, l'abrogation de la LRU. Par ailleurs, déjà plus de 23 universités ont voté la grève avec piquets de grève. Cela prouve que la détermination des étudiants et des personnels enseignants et non enseignants reste sans faille malgré les effets d'annonce du gouvernement.

    En effet, François Fillon vient de faire plusieurs annonces en réponse à la mobilisation : réécriture du décret sur le statut des enseignant chercheurs, pas de suppressions de postes dans l'enseignement supérieur en 2010 et 2011 et la mise en place d'une commission de suivi de la réforme du recrutement et de la formation des enseignants.

    Ces annonces sont évidemment bien loin de répondre aux revendications de la mobilisation qui, en premier lieu, exige l'abrogation de la LRU. Néanmoins, la CPU (Conférence des présidents d'universités) et les syndicats co-gestionnaires enseignants et étudiants se gargarisent d'une possible « sortie de crise », cependant la crise est bien là et ne cesse de prendre de l'ampleur.

    La Fédération Syndicale Etudiante appelle les étudiants à poursuivre la mobilisation jusqu'à la grève totale des universités, seule à même de faire plier le gouvernement sur nos revendications légitimes.

    Les peuples des colonies françaises nous montrent la voie, c'est dans une lutte unie et déterminée que nous remporterons la victoire ! 

    Abrogation de la LRU et de ses applications !

    Augmentation des bourses en qualité et en quantité, sur 12 mois et sans préférence nationale !

    Titularisation et embauche de personnels à hauteur des besoins !

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :